Caribou Concept sponsorise le Bateau de Thierry Bouchard, le trimaran Ciela Village, Multi 50 arrivé second de la Transat Jacques Vabre, aligné sur la prochaine Course du Rhum. 

                   


 

En savoir plus : https://www.facebook.com/VenuesInParis/app_514136991971395

www.mecenat-cardiaque.org

Inès de la Fressange, icône de mode engagée

L'ex-mannequin soutient toujours Mécénat Chirurgie Cardiaque

Marraine depuis dix ans, Inès de la Fressange s'affiche à nouveau auprès de l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Et pour sensibiliser les Parisiens, l'un de ses dessins sera reproduit sur la façade du palais des Congrès de Paris dès le 14 février.

En 2012, pour aider l'association qui permet à des enfants des pays défavorisés de se faire opérer du coeur, l'ancienne égérie Chanel lance une ligne de ballerines solidaires pour enfants. Le spécialiste des chaussures de luxe, Roger Vivier, dont elle est l'ambassadrice et la conseillère, l'accompagne dans ce projet. Pour 2013, pas de mode, mais un dessin, celui d'une main et d'un cœur. Pour la Saint-Valentin, Inès de la Fressange a imaginé le concept Valentin a la main sur le cœur, une ode à l'amour et un encouragement à se mobiliser pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. Le dessin sera visible sur la façade du palais des Congrès de Paris dès le 14 février.

Gala - 13 Février 2013 - Lire l'article

 

 

Article Art Côte d'Azur du 10 décembre 2012

Caribou concept illumine le Palais des Congrès

Depuis le 5 décembre, la ville lumière brille d’un nouvel éclat avec la mise en lumière du Palais des Congrès.

En guise de parure, le célèbre Palais de la Porte Maillot s’offre des scénographies lumineuses incroyables. Des illustrations graphiques originales et dynamique réalisées en guise de réponse à la “Dame de fer”. Pour cette installation pérenne, la Société Viparis du Groupe Unibail Rodamco a fait appel à l’expertise de Jean-Philippe Corrigou de Caribou Concept, assisté du bureau d’études Fluide B2i, pour la création scénographique et la réalisation des éléments graphiques et artistiques projetés sur la façade du Palais.
Au cœur du message, un écho fait à la Tour Eiffel : plus de 1000 leds scintilleront les cinq premières minutes de chaque heure la nuit. L’objectif principal de l’illumination du Palais des Congrès est de décrire, d’illustrer l’architecture et d’être le témoin des activités du Palais. Pour animer la façade de ce lieu mythique parisien, Jean-Philippe Corrigou a imaginé un lever de rideau rouge sur les spectacles de comédies musicales, des codes barres d’équalizeurs de console son. Pour la scène finale, il s’est inspiré de l’architecture même du bâtiment dont le cône central rappelle une soucoupe volante pour une « rencontre du 3ème type. Sur le mur de lumière, des rectangles lumineux s’allumeront tour à tour avant un clignotement hétérogènes et de diverses couleurs.

A la différence de l’éclairage de la Tour Eiffel, l’illumination du Palais des Congrès utilise des flashs à variation de couleurs et d’intensité fabriqués par la Société Aet et qui permettent de les utiliser comme des projecteurs. Totalement intégrés dans la façade, ces flashs installés par Socomelec Industrie sont des prototypes construits pour la Porte Maillot qui s’intègrent parfaitement dans les joints creux de l’architecture de Christian de Portzamparc.

Jean-Philippe Corrigou Après ses études à l’école supérieure d’art dramatique du Théâtre nationale de Strasbourg, Jean Philippe Corrigou devient l’assistant de Bruno Boyer et concepteur lumière de Jean Marie Villégier. Il a réalisé un certain nombre de lumières d’opéras en tournées internationales (Don Carlos de Verdi au Théâtre National de Zagreb, mise en scène Jean Louis Grinda, Médée de Charpentier -Caen, New York , Lisbonne- mise en scène de Jean Marie Villégier, direction musicale William Christie, reprise des lumières de "L Homme qui " mise en scène de Peter Brook -Amérique du sud, Japon , Richard III , mise en scène de Matthias Langhoff Festival d Avignon ; ) avant de s interresser aux lumières urbaines et à l ’éclairage architectural Jean-Philippe Corrigou fonde sa société Caribou Concept en 2008 et il réalise sa première mise en lumière pérenne sur la Pyramide inversée au Carrousel du Louvre, mise en lumière primée par la Ville de Lyon (Prix de l ’éclairage intérieur décerné par la Ville et l’association des concepteurs lumières éclairagistes).

A ce jour, Jean-Philippe Corrigou crée des installations éphémères en utilisant le matériau lumière comme vecteur d’émotions.

lundi 10 décembre 2012 , par Rédaction

Plus d'infos...